Danse tribale ?

La danse tribale naît dans les années 60 aux Etats-Unis. Dans les années 80, elle prend sa forme actuelle de danse tribale ATS® “American Tribal Style®” avec la tribu des Fat Chance Bellydance®. Elle est issue d’un mélange de plusieurs danses: danse orientale, danse indienne, flamenco, danse des balkans principalement. Certains mouvements, notamment les ondulations de bassins et de ventre sont gardés, et d’autres mouvements inspirés d’autres danses traditionnelles sont ajoutés.

C’est une danse d’improvisation de groupe, appelé alors “tribu”, où une codification des mouvements permet aux danseuses d’être synchronisées. L’aspect d’improvisation de l’ATS® donne une spontanéité unique lors des performances.

Là où le groupe l’emporte sur l’individu, une vraie cohésion, une joie et une réelle énergie sont partagées entre les danseuses et avec le public.

Les costumes sont très colorés et inspirés de costumes traditionnels de différentes cultures. Très décorés et chargés, ils comportent en général un soutien-gorge décoré, un petit gilet (choli), des ceintures décorées, une très grande jupe et un sarouel (pantalon bouffant). Les danseuses jouent des sagattes (petites cymbales de doigts) sur la musique.

Dans un océan de couleurs, de jupes volantes et tout sourires, les danseuses illuminent les festivals et évènements !

 

Du tribal ATS® est apparu récemment la danse tribal fusion, qui fusionne la danse tribale avec d’autres styles tels que la danse contemporaine, le hip-hop, la danse indienne, le flamenco, etc. Les choix en terme de costumes et de musiques sont libres aux danseuses (rythmes traditionnels, balkans, trip-hop, électronique ethnique, et même métal, etc.). Les inspirations et les possibilités sont diverses, ce qui fait du tribal fusion un style très riche : dark fusion, gothic fusion, burlesque, bellypopping etc.